Dilemme de fin de session

Fin session

Par / Coraline Mathon

Noël arrive enfin ! Les premières neiges, la mise en place des décorations, les sapins mis en vente, la torture perpétuelle quant au choix des cadeaux, les siens, mais aussi ceux des autres si l’on se sent généreux, et bien sûr – roulement de tambours – la fin de session ! C’est dans ces moments-là, où tu regardes par la fenêtre et aperçois les premières décorations et que tu regardes ton bureau et que tu constates que tu n’as plus que 4 travaux et 2 examens à travailler en 2 charmantes semaines, que tu te rends compte que la vie universitaire, le karma et le père Noël sont vraiment pas chill du tout.

Pourquoi la vie universitaire ? Parce qu’elle te tient dans les mailles de son filet et te chuchote à l’oreille avec une voix presque sadique « N’oublie pas de venir le 23 décembre pour rendre ta synthèse finale! »

 Pourquoi le karma ? Parce que le 24 décembre, c’est Noël, que tu as des examens jusqu’au 22 et que tu es confronté à un dilemme insoutenable. Travailler tel un acharner pour obtenir ce A espéré depuis le début de session ou préparer les fêtes dignement en comblant de cadeaux vos proches ?

Si vous pensez que l’un n’empêche pas l’autre c’est soit que vous n’êtes pas à l’université, soit que vous ne fêtez pas Noël, et si aucune de ces propositions ne vous correspondent je vous ferai parvenir ma liste d’achat pour Noël. Et pourquoi le Père-Noël me demanderiez-vous ? Parce que s’il existait on n’aurait plus du tout de problème à cette période de l’année. Alors, chers camarades étudiants, ne vous leurrez pas ! Vous devez trouver un moyen d’y parvenir, l’un comme l’autre c’est indispensable à votre futur. Vous voulez vraiment devoir refaire un cours de méthodologie la session prochaine parce que Roots n’avait plus la taille de votre grand-mère et que vous avez passé la nuit à chercher autre chose ? Et vous voulez vraiment être la cause des larmes de votre petit cousin parce que vous n’avez pas sû prendre quelques minutes pour lui acheter sa batmobile ?

Ces quelques mots sont là pour vous réconforter, car non vous n’êtes pas seuls !! Tenez le coup, et avec un peu de chance, votre soirée du 24 décembre effacera tous les maux de tête de cette fin de session. Et si vous n’y parvenez pas, vous saurez que l’année prochaine, il faut acheter les cadeaux en juillet, ou alors vous avez la chance d’être comme moi et de dire à votre famille : « Non, mais ce n’est pas que je ne veux pas vous faire de cadeaux non non non, c’est juste que j’ai le droit qu’à 23 kilos dans ma valise! » Alors je vous souhaite de bonnes fêtes en espérant que cette fin de session ne vous cause aucun nervous breakdown avant Noël !

Facebook Twitter Pinterest Tumblr Email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives

Note

Les articles publiés sur ce site sont écrits et corrigés bénévolement par les étudiants du programme de communications de l'Université de Montréal. Ils sont rédigés de manière personnelle. Toute reproduction et interdite sans le consentement des éditeurs de ComMédia et de/des auteurs concernés.